Sire, le Royaume prend l’eau !

Dites aux politiques que le climat n’attend plus.

MISE A JOUR : Votre appel a été entendu !

Une délégation Greenpeace a franchi ce 20 décembre les grilles du Palais Royal de Bruxelles pour remettre la lettre au Roi signée par plus de 70.000 personnes !

Le gouvernement belge a démontré qu’il n’est pas à la hauteur des enjeux climatiques que nous devons résoudre urgemment. Face à la menace qu’il fait peser sur nous, nous devons être tous unis et nous devons agir ensemble.

La Belgique refuse de prendre des décisions ambitieuses lors du sommet sur le climat en Pologne. Nos politiciens font à nouveau le contraire de ce qu’ils promettent – et de ce que vous demandez. Signez la lettre au Roi maintenant, car le climat ne peut plus attendre !

Face à l’incapacité du gouvernement d’agir pour le climat, nous décidons d’adresser notre requête directement au Roi. Car son rôle est celui d’assurer la continuité et la poursuite des objectifs à long terme, des “grands desseins” où doivent s’engager le pays et l’État. Nous lui demandons de porter notre voix auprès des acteurs politiques pour qu’ils prennent des décisions ambitieuses, à la hauteur de l’urgence climatique.

Signez la lettre au Roi

70006
signatures

Vous ne pouvez malheureusement plus signer la lettre au Roi.

Vous souhaitez tout de même agir ? Soutenez le combat de Greenpeace pour le climat en 2019.

Sire,

Ce dimanche 2 décembre, 75.000 citoyens défilaient dans les rues de la capitale pour faire part de leur inquiétude. Ils sont inquiets des conséquences du réchauffement climatique sur notre planète Terre, sur la biodiversité, sur la survie de l’espèce humaine.

En effet, chaque jour apporte son lot de nouvelles mettant en évidence qu’il ne nous reste que très peu de temps pour agir et que les impacts du réchauffement planétaire sont déjà une réalité. Si la démonstration de la responsabilité humaine n’est plus à prouver, il est aussi très clair que l’être humain détient les clés de la solution. Et beaucoup de citoyens oeuvrent déjà, au quotidien, à mettre en place un futur décent pour nos enfants.

Cependant, le rapport du GIEC, publié le 8 octobre, a mis en évidence qu’il nous reste que dix années pour inverser la tendance et mettre en place des décisions structurelles qui pourraient freiner puis diminuer les émissions de gaz à effet de serre.

Dans les conclusions de son allocution d’ouverture de la COP 24, le Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Guterres, a rappelé que “ce dont nous avons besoin, c’est d’une volonté politique accrue et d’un leadership plus clairvoyant. C’est le défi sur lequel les dirigeants de cette génération seront jugés.”

Sire, ces derniers jours ont mis en évidence que notre gouvernement n’est pas à la hauteur des enjeux climatiques qui menacent notre existence et celle des plus faibles en premier lieu. C’est pour cela que nous nous adressons à Vous aujourd’hui. Votre rôle est d’assurer la continuité et la poursuite des objectifs à long terme, des “grands desseins” où doivent s’engager le pays et l’État. Nous Vous implorons Sire de porter notre voix auprès des acteurs politiques de notre pays, afin qu’ils prennent des décisions ambitieuses, à la hauteur de l’urgence climatique.

Dix ans, ce sont deux législatures politiques. C’est aussi le temps qui s’écoule pour un enfant qui grandit de passer à l’âge adulte et de se rendre compte des dégâts commis par les générations précédentes.

Nous sommes la génération qui peut encore empêcher que les enfants d’ici et d’ailleurs aient à subir irréversiblement les conséquences d’une planète devenue une étuve. Nous voulons préserver ce qui reste des beautés du Monde, de la diversité de la vie sur terre.

Sire, dites aux politiques que le climat n’attend plus.

Sire, le Royaume prend l’eau !

Dites aux politiques que le climat n’attend plus

MISE A JOUR : Votre appel a été entendu !

Une délégation Greenpeace a franchi ce 20 décembre les grilles du Palais Royal de Bruxelles pour remettre la lettre au Roi signée par plus de 70.000 personnes !

Le gouvernement belge a démontré qu’il n’est pas à la hauteur des enjeux climatiques que nous devons résoudre urgemment. Face à la menace qu’il fait peser sur nous, nous devons être tous unis et nous devons agir ensemble.

La Belgique refuse de prendre des décisions ambitieuses lors du sommet sur le climat en Pologne. Nos politiciens font à nouveau le contraire de ce qu’ils promettent – et de ce que vous demandez. Signez la lettre au Roi maintenant, car le climat ne peut plus attendre !

Face à l’incapacité du gouvernement d’agir pour le climat, nous décidons d’adresser notre requête directement au Roi. Car son rôle est celui d’assurer la continuité et la poursuite des objectifs à long terme, des “grands desseins” où doivent s’engager le pays et l’État. Nous lui demandons de porter notre voix auprès des acteurs politiques pour qu’ils prennent des décisions ambitieuses, à la hauteur de l’urgence climatique.

70006
signatures

Vous ne pouvez malheureusement plus signer la lettre au Roi.

Vous souhaitez tout de même agir ? Soutenez le combat de Greenpeace pour le climat en 2019.

Sire,

Ce dimanche 2 décembre, 75.000 citoyens défilaient dans les rues de la capitale pour faire part de leur inquiétude. Ils sont inquiets des conséquences du réchauffement climatique sur notre planète Terre, sur la biodiversité, sur la survie de l’espèce humaine.

En effet, chaque jour apporte son lot de nouvelles mettant en évidence qu’il ne nous reste que très peu de temps pour agir et que les impacts du réchauffement planétaire sont déjà une réalité. Si la démonstration de la responsabilité humaine n’est plus à prouver, il est aussi très clair que l’être humain détient les clés de la solution. Et beaucoup de citoyens oeuvrent déjà, au quotidien, à mettre en place un futur décent pour nos enfants.

Cependant, le rapport du GIEC, publié le 8 octobre, a mis en évidence qu’il nous reste que dix années pour inverser la tendance et mettre en place des décisions structurelles qui pourraient freiner puis diminuer les émissions de gaz à effet de serre.

Dans les conclusions de son allocution d’ouverture de la COP 24, le Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Guterres, a rappelé que “ce dont nous avons besoin, c’est d’une volonté politique accrue et d’un leadership plus clairvoyant. C’est le défi sur lequel les dirigeants de cette génération seront jugés.”

Sire, ces derniers jours ont mis en évidence que notre gouvernement n’est pas à la hauteur des enjeux climatiques qui menacent notre existence et celle des plus faibles en premier lieu. C’est pour cela que nous nous adressons à Vous aujourd’hui. Votre rôle est d’assurer la continuité et la poursuite des objectifs à long terme, des “grands desseins” où doivent s’engager le pays et l’État. Nous Vous implorons Sire de porter notre voix auprès des acteurs politiques de notre pays, afin qu’ils prennent des décisions ambitieuses, à la hauteur de l’urgence climatique.

Dix ans, ce sont deux législatures politiques. C’est aussi le temps qui s’écoule pour un enfant qui grandit de passer à l’âge adulte et de se rendre compte des dégâts commis par les générations précédentes.

Nous sommes la génération qui peut encore empêcher que les enfants d’ici et d’ailleurs aient à subir irréversiblement les conséquences d’une planète devenue une étuve. Nous voulons préserver ce qui reste des beautés du Monde, de la diversité de la vie sur terre.

Sire, dites aux politiques que le climat n’attend plus.

Ce site utilise des cookies pour vous offrir une meilleure navigation. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus.


Je refuse